Qu’est-ce que la thérapie « Bobath » ?

Qu’est-ce que la thérapie « Bobath » ?

Découvrez la méthode que les kinésithérapeutes de Progrès d’Ourson utilisent

Bobath est une thérapie neurodéveloppemental ou NDT (neuro-developemental treatment). Cette approche thérapeutique se distingue d’une thérapie neurologique classique par l’aspect de développement. Contrairement aux adultes, les enfants n’ont pas acquis leur lésion cérébrale, ils sont nés avec et vont grandir avec cette lésion. Ils ont cependant une capacité d’adaptation cérébrale qui est présente grâce à la croissance. On parle de plasticité cérébrale. Ce qui signifie que l’enfant est capable d’adapter son développement en fonction de ses lésions. D’où l’importance d’un traitement précoce par des thérapeutes spécialisés.

Le nom « Bobath » provient des fondateurs de ce concept, Bertha et Karel Bobath.
Ce traitement s’appuyait sur le fait que la spasticité (raideur dans les mouvements) ou l’exagération du tonus musculaire (état de tension dans les muscles pour vaincre la gravité) n’était pas un phénomène irréversible mais bien modifiable. Cette conception les conduisit à comprendre l’importance capitale du dépistage, du traitement précoce et de la guidance des parents. Dès 1951, ils ont commencé à former des thérapeutes venus de différents pays.

Bobath n’est pas une méthode, il s’agit d’un concept, d’une façon de penser. Bertha Bobath disait:

Ce n’est pas une méthode car sa signifierait que nous pourrions être limités, stéréotypés et standardisés. Notre concept est fluide et évolue au cours du temps, il peut toujours changer.

Grâce à ce traitement, le thérapeute essaie de donner à l’enfant une expérience du mouvement normal, des réactions de redressement, de proprioception (sensation du corps et du mouvement dans l’espace) et d’équilibre. Il va faciliter son mouvement, l’aider à l’effectuer de la manière la plus « normale » possible. Car la lésion/souffrance cérébrale interfère avec tous ces mécanismes normaux. Le thérapeute fait sentir à l’enfant comment il peut faire le mouvement différemment. Dans toutes situations, la participation de l’enfant est requise. Le thérapeute va permettre à l’enfant de mieux sentir son corps et ses mouvements de sorte à ce qu’il améliorer la qualité de son mouvement.

Le traitement est différent pour chaque enfant.

La thérapie sera toujours portée sur l’autonomie, la communication et le bien être de l’enfant. Le jeu sera un outil précieux. Le thérapeute va aussi pourvoir donner des pistes de façon à ce que la thérapie se poursuive à la maison avec tout l’entourage de l’enfant.

Vous avez des questions ? Prenez contact avec nous, nous nous ferons un plaisir de répondre à vos interrogations

 

À propos de l’auteur

Amandine Daffe kinesitherapeute